Cabinet de la mairesse - La mairesse de Longueuil demande au premier ministre Trudeau d’inclure Chantier Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale d’ici la fin juin

C'est en compagnie d'une délégation de trente entrepreneurs et gens d'affaires de la Rive-Sud que la mairesse de Longueuil Sylvie Parent visite le Chantier Davie Canada ce vendredi. Plus ancien et important chantier naval au Canada, Chantier Davie n'est toujours pas intégré au sein de la Stratégie nationale de construction navale du gouvernement libéral. Pourtant, la mairesse estime que le chantier a tout ce qu'il faut pour obtenir sa part des 100 milliards en contrats pour le renouvellement de la flotte fédérale.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, la mairesse a réitéré les avantages que représentent les opportunités d'affaires tant avec le gouvernement du Canada qu'avec le gouvernement du Québec. Du même souffle, Mme Parent demande à ce que la Stratégie maritime du Québec se dote d'une véritable politique de construction navale et dénonce la lenteur du fédéral à intégrer Chantier Davie au sein de sa Stratégie nationale de construction navale.

L'établissement d'un premier contact entre le Chantier Davie Canada et le bassin croissant de fournisseurs des environs de Longueuil représente un potentiel d'affaires à saisir. D'ailleurs, la rencontre avec la direction du Chantier Davie et son équipe d'approvisionnement a particulièrement ravi les participants. L'objectif principal de cette visite vise à entretenir les liens entre les organisations participantes afin qu'elles partagent leurs visions sur le développement économique de leur région respective.

La mairesse de Longueuil est accompagnée pour l'occasion de représentants du milieu des affaires de la Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud (CCIRS) et de Développement économique Longueuil (DEL). Organisée par la CCIRS, la visite se réalise avec la délégation composée des entreprises : Conception boréale, Groupe Lev-Fab, Amrikart RC, Groupe industriel DL, Consult Elect, Clinique dentaire Hoa, Englobe, Soudure London, J2 Gestion approvisionnement, Ocx services, Castonguay Électronique, Lubrilab, Les Équipements Cofa, AVN Plastique, Pilot P.B. Inc, Kanzy Group, Mascoutech, Groupe EP, Indy-Co Inc, Ateliers mobiles JPD Inc., Groupe Robert, Amcam Jumax et Metalium.

La visite du Chantier Davie s'inscrit dans la liste des missions économiques réalisées par la mairesse de Longueuil depuis le début de son mandat, notamment en Allemagne, en France et aux États-Unis.

Citations

« Dans le contexte actuel, nous avons tout avantage à favoriser l'établissement de liens économiques durables et à créer des relations d'affaires fructueuses avec l'industrie de la construction navale. Longueuil a ce qu'il faut pour s'intégrer au sein des chaînes d'approvisionnement de cette grande industrie. La Davie est le seul chantier qui possède la capacité, l'expérience et l'expertise nécessaires pour participer à la construction des 12 grands navires de la Garde côtière et des 6 traversiers fédéraux qui n'ont pas été attribués à ce jour. L'annonce du 22 mai, en plus d'éterniser le processus d'embauche pour des emplois de qualité bien rémunérés chez les fournisseurs et au sein même du Chantier Davie, prive les régions du Québec, dont la Rive-Sud, de retombées économiques importantes leur revenant. »

Sylvie Parent, mairesse de Longueuil

« Premier chantier maritime en importance au pays, Chantier Davie fait désormais partie de la Stratégie fédérale de construction navale canadienne qui est dotée d'une politique de construction nationale ambitieuse et porteuse d'immenses retombées économiques avec des emplois bien rémunérés dans toutes les régions du Québec. »

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

« Toutes les nations qui se respectent et qui ont compris l'importance stratégique de l'industrie de la construction navale se sont toutes dotées d'une robuste politique de construction navale. Nos impératifs nationaux, tant au chapitre de la souveraineté que des retombées économiques importantes qui en découlent, demandent un changement de cap important de la part du nouveau gouvernement du Québec pour rectifier l'ancienne stratégie maritime du Québec afin d'assurer des emplois payants dans toutes les régions du Québec. »

Donald Albert, président de l'AFCDC-Montérégie