Longueuil effectue des contrôles biologiques dans ses espaces verts pour le bien-être de ses citoyens

La Ville de Longueuil procède actuellement à l'épandage de biopesticide dans certains secteurs ciblés de son territoire afin de contrôler les populations de moustiques et de mouches noires. Effectués depuis plus de 10 ans à Longueuil, ces traitements ont pour objectif de réduire les nuisances associées aux insectes piqueurs, tout en respectant les milieux naturels et humides qui font partie du paysage longueuillois. De plus, un contrôle écologique de l'herbe à poux et de l'herbe à la puce sera effectué à compter du mois de juillet.

Contrôle des insectes piqueurs
Les opérations d'épandage seront réalisées manuellement sur une largeur de 100 m dans des zones propices à l'apparition de larves d'insectes piqueurs, en conformité avec l'autorisation émise par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Les premiers traitements ont débuté en avril près des rues Émile et Pacific, ainsi qu'au boisé Rémy-De Courcelle. Cependant, afin de protéger la rainette faux-grillon et de répondre aux exigences du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP), les traitements prévus dans les autres sites ne pourront débuter qu'à partir du 15 juillet.

Dans l'arrondissement du Vieux-Longueuil, les zones d'intervention ciblées sont :

  • le boisé situé à l'arrière des rues Aubry, Archambault, Asselin, Arcand, Braille, Cantin, Boileau et du chemin Du Tremblay jusqu'au prolongement de la rue Marcel-Trudel;

  • le boisé situé à l'arrière du boulevard Roberval Est entre la rue du Châtelet et le chemin de Chambly.

Dans l'arrondissement de Saint-Hubert, les zones d'intervention ciblées sont :

  • la zone boisée du secteur le Terroir situé entre la rue des Pommetiers et le boulevard Payer;

  • le boisé situé à l'arrière des lots de la rue Nantel, entre les boulevards Maricourt et Grande Allée;

  • le boisé situé de part et d'autre de la rue Roland;

  • le boisé situé au sud du boulevard Maricourt, entre le prolongement des rues Émile et Houde;

  • le boisé situé entre le prolongement des rues Pacific et La Fredière;

  • le boisé Rémy-De Courcelle, situé sur la rue La Durantaye.

La Ville rappelle que chaque citoyen peut participer à la réduction de la présence d'insectes piqueurs en asséchant, sur sa propriété, les surfaces d'eau artificielles telles que les bains pour oiseaux, les gouttières, les jouets pour enfants, etc. Le remblayage de milieux humides est interdit par la loi.

Contrôle de l'herbe à poux
L'herbe à poux et l'herbe à la puce sont des plantes qui causent des allergies à de nombreuses personnes. À elle seule, l'herbe à poux est responsable d'environ 75 % des allergies liées aux pollens. Afin d'assurer le contrôle et réduire les effets néfastes de ces plantes, des traitements écologiques seront effectués au cours de l'été dans les espaces verts, les parcs ainsi que le long des pistes cyclables et des boulevards longueuillois.

Par ailleurs, la Ville de Longueuil est heureuse de s'associer à la Campagne provinciale d'arrachage de l'herbe à poux de l'Association pulmonaire du Québec (APQ) et invite ses citoyens à participer en entretenant régulièrement leur pelouse. Même si l'arrachage demeure le moyen de destruction le plus pratique, il est possible d'empêcher la floraison en rasant régulièrement les indésirables au sol. Rappelons que la coupe de l'herbe à poux, de la mi-juillet à la mi-août, permet de réduire de neuf fois la production de pollen et de près de cinq fois la production de semences.