Portail citoyen Langues

Le conseil de ville de Longueuil appuie unanimement la création d’un office de participation publique indépendant et la tenue conséquente d’une consultation publique sur les feux extérieurs au bois

Dans le cadre de la première séance du conseil de ville, les membres ont autorisé la modification du règlement sur les nuisances, la paix et le bon ordre, afin que l’interdiction de faire des feux extérieurs au bois ne soit plus applicable sur le territoire des arrondissements de Greenfield Park et de Saint-Hubert, et ce, de manière provisoire, jusqu’à la tenue d’une consultation publique indépendante sur le sujet. Cette consultation entendra notamment des représentants des trois arrondissements, des experts en santé publique, des spécialistes en environnement et tout autre intervenant que l’équipe du nouvel office de participation publique jugera pertinent dans le cadre de ce dossier.

« Dans un souci de respect de l’autonomie des arrondissements, nous avons choisi de suivre les positions des précédents conseils sur la question des feux extérieurs au bois, et de poursuivre le dialogue dans ce dossier afin de dégager un consensus sur une réglementation robuste, mais qui suscite l’adhésion de la population. Cette façon de faire sera à l’avantage de tous, car une réglementation qui polarise est une réglementation qui risque de ne pas être appliquée par les citoyens, et c’est ce que mon équipe et moi avons constaté dans les derniers mois. Comme promis, une fois que l’office de participation publique sera constitué, une consultation indépendante sur la question aura donc lieu dans les prochains mois afin de statuer définitivement sur cette question. Dans l’intervalle, comme le règlement interdisant les feux extérieurs au bois sera suspendu dans les arrondissements de Greenfield Park et de Saint-Hubert, nous veillerons à communiquer aux citoyens les bonnes pratiques en la matière, comme l’abstention en période de smog », a annoncé la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier.

La modification du règlement entrera en vigueur le jour de sa publication, soit le 14 décembre prochain, sous réserve de son approbation par le conseil de ville. Il est à noter que le règlement sera précisé pour interdire formellement d’effectuer des feux de bois extérieurs sur le territoire de l’arrondissement du Vieux-Longueuil, comme le précédent conseil d’arrondissement avait voté unanimement en faveur de son bannissement, contrairement aux conseils d’arrondissement de Greenfield Park et de Saint-Hubert. 

Vers un office de participation publique
La modification du règlement pour les feux extérieurs au bois s’inscrit dans une volonté que la population soit davantage consultée et impliquée dans les décisions. Dans cet esprit, le conseil de ville a aussi mandaté le comité exécutif de lui proposer la création, d’ici quatre mois, d’un office de participation publique indépendant.

« La Ville de Longueuil est la seule des cinq plus grandes villes du Québec qui ne compte pas sur une expertise interne ou une structure organisée de participation publique. Mon équipe et moi souhaitons faire preuve de transparence dans la prise de décisions et entretenir un dialogue constant avec les Longueuilloises et les Longueuillois. La participation publique est devenue une exigence démocratique incontournable pour les institutions démocratiques locales. Nous avons déjà constaté sur le terrain que la population souhaite participer davantage aux décisions de la Ville. Je crois qu’une structure de consultation publique indépendante est un outil essentiel pour y arriver. À terme, cela mènera à des décisions plus éclairées de l’administration et un sentiment d’appartenance renforcé envers notre ville », a déclaré Catherine Fournier, mairesse de Longueuil.

L’office de participation publique sera implanté au cours de l’année 2022.