Portail citoyen Langues

Protection des milieux naturels : Longueuil poursuit ses actions afin de préserver et de mettre en valeur le riche écosystème qu’est le boisé Du Tremblay

La Ville de Longueuil poursuit dans sa volonté de préserver les milieux naturels d’intérêt de son territoire en finalisant l’acquisition de deux lots situés dans le boisé Du Tremblay, au coût de près de 15 000 $. Cette initiative a pour objectif d’augmenter la superficie de conservation de ce milieu naturel de grande valeur écologique. S’inscrivant dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal, cette acquisition, qui s’est conclue au cours de l’été, a bénéficié d’une aide financière de 9 800 $ provenant à parts égales de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et du gouvernement du Québec.

D’autres projets de mise en valeur au boisé Du Tremblay
Cette récente acquisition de terrains s’ajoute à d’autres projets menés par la Ville au fil des ans afin de faire découvrir cet espace naturel ainsi que sa riche biodiversité. Ainsi, en 2017, la Ville a terminé l’aménagement d’un parcours pédestre de 2,7 km, au coût de 2,25 M$, composé de passerelles et de ponceaux, couplés à des aires de repos et d’observation, afin de rendre accessible ce milieu naturel à la population tout au long de l’année. C’est un projet qui a également pu voir le jour grâce à une aide financière de plus de 1,2 M$ de la CMM et du gouvernement du Québec, dans le cadre de la Trame verte et bleue.

Afin de poursuivre sa volonté de préservation et de conservation du boisé Du Tremblay, en 2020, la Ville s’est aussi vu remettre, à titre de don écologique, un lot d’une superficie de 5,5 hectares (ha), permettant de consolider l’étendue du boisé Du Tremblay.

Rappelons que la Ville de Longueuil s’est également engagée dans un processus visant à protéger le boisé Du Tremblay et son riche écosystème, notamment en faisant une demande de reconnaissance de statut de refuge faunique auprès du gouvernement du Québec. Cette désignation permettra éventuellement de conserver à perpétuité l’intégrité des habitats fauniques d’importances municipale, régionale et provinciale.

Le boisé Du Tremblay, entre diversité des habitats et connexion écologique
Avec une superficie couvrant plus de 350 ha, le boisé Du Tremblay, qui s’étend aussi sur le territoire de Boucherville, est le plus grand parc-nature de Longueuil. Ce milieu naturel unique dans la région abrite une flore et une faune variées, dont la rainette faux-grillon de l’Ouest, une espèce désignée vulnérable au Québec et menacée au Canada. D’une haute valeur écologique, la vaste étendue du boisé Du Tremblay permet de maintenir la connectivité des milieux naturels de toute la Montérégie. De plus, ce foisonnant écosystème représente une halte migratoire essentielle à une large population d’oiseaux. La grande diversité des espèces et des habitats qui y sont présents fait du boisé Du Tremblay un milieu sans pareil, possédant de nombreuses caractéristiques d’intérêt à conserver et à mettre en valeur. Pour en connaître davantage, les citoyennes et les citoyens sont invités à consulter longueuil.quebec/boise-tremblay.

Citations
« Les parcs et les espaces verts de la région métropolitaine sont essentiels pour les gens qui y vivent et rendent les villes encore plus attrayantes. Avec ce nouveau projet, Longueuil participe activement à offrir une meilleure qualité de vie à la population de la grande région de Montréal », a indiqué Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, ministre responsable du Développement économique régional et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

« Les milieux naturels jouent un rôle essentiel, non seulement pour lutter contre les changements climatiques mais aussi pour améliorer la santé physique et mentale de la population. Il faut les protéger le plus possible, et c’est d’autant plus vrai dans les centres urbains comme le Grand Montréal, où il en reste de moins en moins. Chaque annonce comme celle d’aujourd’hui, constitue donc une excellente nouvelle. C’est grâce à de telles actions et à nos efforts conjoints que la vision d’une région durable et responsable prend tout son sens et se concrétise », a souligné Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal.

« Avec des superficies de milieux naturels intacts en constante diminution sur le territoire de la Montérégie, et à travers le Québec tout entier, il devient de plus en plus indispensable d’augmenter les étendues à forte valeur écologique. Et pour cause ! Les bénéfices liés à la préservation des milieux naturels et humides, comme c’est le cas du boisé Du Tremblay, sont nombreux, allant de la filtration de notre air à la diminution de la chaleur dans nos quartiers. En acquérant deux lots situés dans le boisé, nous consolidons encore un peu plus la conservation et la protection de l’ensemble de ce vaste joyau naturel, pour les générations actuelles et futures. C’est avec une conviction profonde envers la protection de ces milieux que nous souhaitons continuer à mener des actions concrètes pour faire rayonner le boisé Du Tremblay, entre autres milieux à préserver », a mentionné Catherine Fournier, mairesse de Longueuil.