Portail citoyen Langues

Cabinet de la mairesse - 75e anniversaire de Ville Jacques-Cartier et Mackayville : le boulevard Sainte-Foy redevient le chemin du Coteau-Rouge

Ce 10 mai 2022 marque le 75e anniversaire de Ville Jacques-Cartier et de Mackayville, deux municipalités fondées le 10 mai 1947 et plus tard fusionnées pour former avec d’autres quartiers la grande Longueuil que nous connaissons aujourd’hui. La Ville profite de l’occasion pour souligner leur histoire, et annonce notamment le changement de nom du boulevard Sainte-Foy, au cœur de l’ancienne Ville Jacques-Cartier, qui retrouvera le nom qu’il a porté entre 1730 et 1957, soit le chemin du Coteau-Rouge.

Rappelons que Ville Jacques-Cartier a été fusionnée à Longueuil en 1969, quintuplant alors le territoire de la ville de l’époque, alors que Mackayville, renommée Laflèche en 1959, a été annexée à l’ancienne ville de Saint-Hubert en 1971. Les deux anciennes municipalités couvrent aujourd’hui neuf des quinze districts de la Ville. Ville Jacques-Cartier regroupait le territoire des districts actuels de Fatima-Parcours-du-Cerf, du Parc-Michel-Chartrand, d’Antoinette-Robidoux, du Boisé-du Tremblay, de Georges-Dor, des Explorateurs et partiellement ceux de LeMoyne-Jacques-Cartier et de Coteau-Rouge. De son côté, Mackayville se trouvait sur le territoire du district actuel de Laflèche.

Dans une optique de reconnaissance des identités locales et afin de souligner l’histoire de Ville Jacques-Cartier, le comité de toponymie de Longueuil a recommandé de rétablir le nom historique du boulevard Sainte-Foy afin que la rue retrouve son odonyme initial : le chemin du Coteau-Rouge. Cette dénomination avait été remplacée en 1957 à la suite des démarches du conseiller municipal de Longueuil-Annexe de l’époque, Lorenzo Defoy. Cette recommandation devrait être officiellement entérinée lors de la séance du conseil municipal du 17 mai prochain. D’ici quelques semaines, le boulevard Sainte-Foy redeviendra donc le chemin du Coteau-Rouge, tel qu’il était autrefois.

Dans les derniers jours, Marjolaine Mercier, conseillère municipale du district LeMoyne-de Jacques-Cartier et Carl Lévesque, conseiller municipal du district Coteau-Rouge, ont effectué du porte-à-porte afin d’annoncer la nouvelle de vive voix aux commerçants de la rue. Des dizaines d’entretiens ont ainsi été réalisés et la nouvelle fut généralement accueillie de façon très positive.

« Il était particulièrement important pour notre équipe de ne pas oublier l’histoire de notre ville. Pour moi, ce geste démontre concrètement l’importance que nous accordons au patrimoine de Longueuil qui a malheureusement été délaissé par le passé. Qui plus est, ce chemin représente précisément l’identité forte qui existait dans le quartier à l’époque. En plus de souligner le 75e anniversaire de Ville Jacques-Cartier, ce changement s’arrime avec notre volonté de redynamiser le secteur. Il s’agit de la première étape en ce sens », a mentionné Carl Lévesque, conseiller associé pour le dossier du patrimoine et président d’arrondissement du Vieux-Longueuil.

« Il s’agit de l’une des nombreuses histoires faisant partie de notre héritage collectif, et cette histoire mérite d’être racontée, commémorée. Non seulement elle s’inscrit dans le patrimoine de Longueuil, mais elle représente également tout un pan de celui du Québec que nous nous devons d’honorer. C’est pourquoi notre administration a accepté d’aller de l’avant avec le changement », a renchéri la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier.

L’appellation Coteau-Rouge, qui apparaît dans les actes notariés dès 1730 sous le Régime français, fait référence à la topographie du lieu, qui est plus élevée que la côte sur le fleuve, ainsi qu’à la couleur rouge des « atocas », mot d’origine autochtone qui désigne la canneberge.