Portail citoyen Langues

La Ville de Longueuil recrute la directrice générale de l’INM, Julie Caron-Malenfant, à la présidence de son futur Office de participation publique

C’est lors de la séance du conseil extraordinaire qui se tenait à l’hôtel de ville ce lundi que les élus ont confirmé la nomination de Julie Caron-Malenfant, jusqu’à maintenant directrice générale de l’Institut du Nouveau Monde (INM), comme directrice à la Direction de la participation publique de la Ville de Longueuil. Cette fonction est transitoire puisque Mme Caron-Malenfant sera rapidement appelée à occuper les fonctions de présidente du nouvel Office de participation publique de Longueuil (OPPL) une fois la modification à la Charte de la Ville effectuée par l’Assemblée nationale du Québec. Un projet de loi en ce sens sera prochainement déposé à l’Assemblée nationale et la Ville de Longueuil souhaite son adoption d’ici la fin de la session parlementaire à la mi-juin.

Cette nomination représente un ajout précieux pour la Ville de Longueuil. En plus d’avoir une très vaste expérience dans le domaine de la participation publique, Julie Caron-Malenfant détient une maîtrise en science politique, un baccalauréat en administration des affaires ainsi qu’une attestation de deuxième cycle en gestion du développement économique urbain. Mme Caron-Malenfant œuvre en développement local et en participation publique depuis plus de 20 ans. Elle a notamment conçu et animé plus d’une centaine de démarches de consultation des citoyennes et des citoyens et des parties prenantes, entre autres pour des municipalités, ministères, ordres professionnels, et divers autres organismes au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde.

« C’est un grand privilège pour notre administration de pouvoir compter sur Julie Caron-Malenfant pour assurer la mise en place de l’Office de participation publique de Longueuil et en devenir officiellement la présidente dans quelques semaines. Son expérience professionnelle ainsi que ses nombreuses habiletés font d’elle la personne tout indiquée pour ces fonctions. Je me réjouis de cette nomination qui s’inscrit dans l’orientation exprimée depuis notre arrivée, celle de stimuler la participation citoyenne et d’accroître la confiance envers nos institutions démocratiques locales, un objectif central à mon engagement politique », a annoncé la mairesse, Catherine Fournier.

Les modalités d’embauche de Mme Caron-Malenfant visent à ce qu’elle travaille dans la plus grande indépendance possible à la Direction de la participation publique, le temps que les modifications nécessaires à la Charte de la Ville de Longueuil soient effectuées par l’Assemblée nationale du Québec. C’est l’adoption de ce projet de loi privé qui créera officiellement à terme l’OPPL et lui garantira l’indépendance nécessaire au plan juridique.

« Je souhaite que l'OPPL soit une instance moderne, accessible, à la fine pointe des meilleures pratiques de participation publique et adaptée aux besoins du milieu. En ajoutant l'OPPL à son arsenal, la collectivité longueuilloise comptera sur une expertise indépendante pour éclairer la prise de décision des personnes élues, tout en créant des occasions de dialogue constructif sur des enjeux d'importance pour la population. Je remercie la Ville de la confiance qu'elle me témoigne et surtout, de son engagement à renforcer la vie démocratique sur son territoire », a commenté Julie Caron-Malenfant.

Dans le cadre de ses fonctions, Mme Caron-Malenfant pilotera la mise en place de l’Office, notamment en le dotant d’un plan stratégique. Elle aura également la charge de constituer une équipe permanente pour soutenir les activités de l’OPPL et d’établir ses méthodologies de travail, ainsi que la structure de l’organisme. L’Office mènera des consultations sur divers sujets sensibles ou litigieux, qui devront ensuite faire l’objet de recommandations pour guider la Ville dans sa prise de décision.

Deux consultations sont déjà prévues pour l’année 2022 : la première abordera le développement de l’Aéroport Montréal – Saint-Hubert et débutera dès la fin du printemps. La seconde visera à encadrer les feux extérieurs au bois sur le territoire de la Ville et sera amorcée cet automne.