Portail citoyen Langues

Mémoire de Longueuil sur le projet de Politique métropolitaine d’habitation de la CMM : Longueuil prône une approche globale pour des milieux de vie de qualité

L’habitation étant un dossier prioritaire, la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, et le conseiller municipal, Carl Lévesque, ont présenté aujourd’hui le mémoire de Longueuil sur le projet de Politique métropolitaine d’habitation de la CMM à l’occasion de la séance de consultation dédiée aux territoires de l’agglomération de Longueuil et de la couronne Sud. Le projet de politique vise à concrétiser une vision commune pour une offre en habitation véritablement abordable et diversifiée, intégrée à l’aménagement et au redéveloppement du territoire.

« D’emblée, nous accueillons avec satisfaction le projet de Politique et saluons l’exhaustivité du portrait en matière d’habitation ainsi que l’analyse tenant compte des répercussions de la pandémie et des perspectives à long terme. La crise de l’abordabilité en habitation et la crise climatique commandent des solutions communes et les villes doivent prendre leurs responsabilités à cet égard, c’est pourquoi nous tenions à transmettre nos commentaires à la CMM. La portée de nos recommandations contribuera, nous en sommes convaincus, à l’élaboration d’une politique rassembleuse et historique, ayant des retombées non seulement pour Longueuil, mais bien pour chaque municipalité de la grande région métropolitaine, au bénéfice de l’ensemble », a mentionné Catherine Fournier, mairesse de Longueuil.  

Faits saillants du mémoire
Le manque de logements sociaux, communautaires et réellement abordables dans le Grand Montréal n’est plus à démontrer. Ainsi, l’accroissement et la pérennisation de l’offre sont incontournables, et doivent être une priorité dans les interventions de la CMM. Longueuil recommande donc que la CMM, à titre d’organisation qui regroupe 82 municipalités représentant près de la moitié de la population québécoise, effectue des représentations auprès du gouvernement du Québec afin qu’il bonifie et adapte ses programmes d’aide financière aux besoins sur le terrain.

De plus, dans le but de soutenir l’inclusion et la mixité sociale, la Politique ne doit négliger aucune catégorie de population. Conséquemment, la Politique devrait promouvoir une diversité de typologies et de modèles d’habitation, tout en préservant le parc locatif existant et en le bonifiant avec des logements réellement abordables pouvant accueillir les familles, notamment celles avec plusieurs enfants, et des logements universellement accessibles.

Enfin, la Politique de la CMM doit favoriser des milieux de vie complets de qualité par la densification intelligente, c’est-à-dire qui tient compte de l’environnement, de la vitalité économique et du patrimoine des quartiers. C’est pourquoi Longueuil suggère à la CMM de documenter les bonnes pratiques et d’entreprendre des actions permettant une meilleure compréhension des bénéfices de la densification.

« Pour nous, l’habitation, ce n’est pas qu’une question de bâtiments. Il faut penser aux gens qui y habitent ainsi qu’à leur environnement. C’est pourquoi nous prônons une planification intégrée de l’habitation et de l’aménagement du territoire. De cette façon, nous pourrons créer des milieux de vie complets et de qualité incluant l’accès à des espaces verts, qui favorisent la mobilité collective et active, en plus de prioriser les services de proximité à la population », a déclaré Carl Lévesque, conseiller associé au dossier de l’habitation et de l’urbanisme.

Le mémoire complet peut être consulté ici : longueuil.quebec/liste-des-publications-officielles.