Portail citoyen Langues

Cabinet de la mairesse - Une première entité administrative pour l’OPPL et cinq nouveaux comités consultatifs : une séance du conseil municipal sous le signe de la participation publique

Le conseil municipal de Longueuil a adopté ce soir les fondements permettant la création de la première entité administrative du nouvel Office de participation publique de Longueuil (OPPL), qui passera d’abord par la mise sur pied de la Direction de la participation publique au sein de l’administration de la Ville de Longueuil. En effet, avant de mettre sur pied l’OPPL dans sa forme finale, la Ville de Longueuil doit d’abord obtenir une modification législative à la Charte de la Ville de Longueuil de la part de l'Assemblée nationale du Québec.

« L’objectif derrière la création de l’OPPL, cette instance permanente et indépendante de participation publique, réside justement dans le fait qu’elle soit indépendante du politique. Dans l’intervalle d’une modification législative, pour accélérer le processus et lancer nos premiers mandats, nous procédons dès maintenant à la création d’une structure administrative au sein de la Ville de Longueuil, un modèle transitoire en attendant l’OPPL officiel. Nous avons choisi cette voie afin de nous permettre d’entendre rapidement la population longueuilloise sur des enjeux qui la préoccupent au quotidien. Les questions du plan de développement de l’Aéroport Montréal - Saint-Hubert et de la règlementation des feux extérieurs au bois constitueront les deux premiers chantiers des travaux. Nous nous engageons à ce que la nouvelle direction ait toute la latitude et l’indépendance nécessaire pour mener à bien ces mandats, comme ces valeurs nous animent et sont à la source du projet en soi. Quant à la modification législative souhaitée à la Charte de la Ville de Longueuil, je suis confiante qu’elle pourra cheminer rapidement à l’Assemblée nationale alors que j’ai fait connaître cette demande lors de ma rencontre avec le premier ministre François Legault et le leader du gouvernement Simon Jolin-Barrette, hier après-midi, dans le cadre de leur visite officielle », a déclaré Catherine Fournier.

« Longueuil est une ville diversifiée, où on retrouve des gens avec toutes sortes de parcours de vie. Je veux que les Longueuilloises et Longueuillois sentent que leur ville les accueille et les met à contribution pour améliorer leur qualité de vie et propulser leurs projets d’avenir. Il ne suffit pas de les consulter ou de les enjoindre à voter tous les quatre ans, il faut aussi être proactif pour aller à leur rencontre, chercher à les impliquer et valoriser le savoir citoyen. En plus de l’OPPL qui franchit une nouvelle étape ce soir, je suis également très fière que la séance ait permis la réalisation de plusieurs de nos engagements en matière de participation publique avec la création officielle de cinq nouveaux comités consultatifs, sur lesquels pourront siéger des Longueuilloises et des Longueuillois intéressés à partager leur expertise sur un sujet donné, au bénéfice de l’ensemble de leurs concitoyennes et concitoyens. Il était grand temps que Longueuil se dote de ces outils largement utilisés par d’autres villes du Québec, améliorant ainsi notre vitalité démocratique », a ajouté la mairesse de Longueuil.
 

Comité consultatif

Nombre de membres citoyens

Élus•es siégeant sur le comité

Conseil interculturel

7

Affine Lwalalika, Rolande Balma

Conseil jeunesse

7

Lysa Bélaïcha, Rolande Balma

Conseil des aînés

7

Sylvain Joly, Karl Ferraro

Comité consultatif en environnement

7

Marjolaine Mercier, Lysa Bélaïcha

Comité consultatif sur le développement économique

7

Sylvain Joly, Geneviève Héon

La participation publique est devenue une exigence démocratique incontournable dont les gouvernements locaux ne peuvent plus faire l’économie. Les avantages de la participation publique sont nombreux. « Cela améliore la cohésion sociale en plus de développer les capacités du public à comprendre les enjeux. De plus, la participation publique bonifie la qualité des décisions, des politiques et des services par l’apport de savoirs diversifiés. Cela accroît par ailleurs le soutien du public aux décisions, aux politiques et aux services. Rappelons également que la Ville de Longueuil est la seule des cinq plus grandes villes du Québec qui ne compte pas sur une expertise interne organisée de participation publique. La Ville a devant elle une formidable occasion de se doter d’une structure de participation publique à la fine pointe des innovations et des meilleures pratiques en la matière », a renchéri Catherine Fournier.

À terme, les commissaires de l’OPPL seront invités à se prononcer sur des règlements, des projets particuliers ou tout autre sujet jugé pertinent par le comité exécutif et le conseil municipal. Les détails entourant la nomination de la direction cette nouvelle branche administrative de la Ville seront dévoilés au cours des prochaines semaines. Les appels de candidatures pour les comités consultatifs seront pour leur part lancés dans les prochains jours, alors que la Ville en fera connaître les modalités.