Portail citoyen Langues

Ouverture imminente d’une école primaire dans le secteur Vauquelin

C’est le 6 janvier prochain que l’école Vauquelin ouvrira officieusement ses portes aux enfants résidant dans les secteurs Vauquelin et Vert Urbain de l’arrondissement du Vieux-Longueuil. Si l’ouverture est imminente, quelques étapes restent à compléter pour que les futurs élèves puissent circuler dans le secteur, à pied ou à bicyclette, en toute sécurité.

Circuler en toute sécurité

Lors de la semaine d’inauguration de l’école, des policiers seront présents sur le terrain afin de faire état de la situation et de repérer les endroits où il sera nécessaire d’avoir des brigadiers en fonction des critères établis dans le Code de la sécurité routière.

« Jusqu’à ce que le trottoir entre le boulevard Vauquelin et la rue des Samares soit construit sur le boulevard Roland-Therrien, les enfants devront emprunter la piste cyclable pour se rendre à l’école. Ce chemin passant nécessitera la présence d’un brigadier, de la même façon que des brigadiers seront requis à l’angle du boulevard Roberval Est et de la rue des Renards, de même qu’à l’angle du boulevard Roberval Est et de la rue Boismenu. Je vous assure que je suivrai les mesures de sécurisation de près, en travaillant de concert avec le Centre de service scolaire Marie-Victorin (CSSMV), le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) et les autres partenaires », a commenté Lysa Bélaïcha, conseillère municipale du district du Boisé-du Tremblay.

Des enfants pourront, quant à eux, circuler sur la rue de la Sauge qui, entièrement piétonne et cyclable, relie la rue des Samares à l’école Vauquelin. Autrement, un chemin, permettant aux enfants de la rue des Renards de se rendre à l’école en évitant le boulevard Roberval, sera aménagé une fois que le promoteur aura terminé de construire le secteur.

Éclairer les rues

Dans l’attente de lampadaires permanents, qui seront livrés en mars 2022 en raison des problèmes d’approvisionnement, des tests d’éclairage ont été réalisés pour trouver des solutions temporaires. Dans l’intervalle, ce sont des poteaux temporaires qui éclaireront les lieux.

Surveiller la vitesse dans le secteur scolaire

Des données recueillies grâce aux capteurs de vitesse installés en novembre 2020 ont permis de démontrer que la limite était respectée sur la rue des Samares. Le flot important de voitures qui circulent sur cette rue a tout de même amené Lysa Bélaïcha à faire une demande pour que des mesures d’atténuation de vitesse, telles que l’installation de bollards, soient mises en place. Un panneau sur lequel on lira « interdiction de stationner » sera, lui, installé sous peu pour améliorer la visibilité dans la courbe menant à la rue Béliveau. Quant à la limite de 50 km du boulevard Roberval, la conseillère municipale a recommandé qu’elle soit revue à la baisse.

Dans le cadre de la construction de l’école Vauquelin, rappelons qu’un comité consultatif de cohabitation s’était penché sur la circulation autour de l’école, incluant les enjeux liés à la circulation routière, au débarcadère et au stationnement.